Sensations assurées ! Parc d'attraction enchères à 1€

Pétra  est une cité nabatéenne située au sud de l’actuelle Jordanie et le pôle touristique majeur de ce pays. Créée dans l’Antiquité vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. par les Édomites, elle est ensuite occupée vers le VIe siècle av. J.-C. par les Nabatéens qui la font prospérer grâce à sa position sur la route des caravanes transportant l’encens, les épices et d’autres produits précieux entre l’Égypte, la Syrie, l’Arabie du Sud et la Méditerranée. Vers le VIIIe siècle, la modification des routes commerciales et les séismes entraînent l’abandon progressif de la ville par ses habitants.

Pétra a abrité à son apogée jusqu’à vingt-cinq mille habitants. Tombé dans l’oubli à l’époque moderne, le site est redécouvert par le monde occidental grâce à l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.

Les nombreux bâtiments, dont les façades monumentales directement taillées dans la roche, en font un ensemble monumental et unique qui, depuis le 6 décembre 1985, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La zone autour du site est également, depuis 1993, un parc national archéologique.

La situation de Pétra, dissimulée entre des rochers aux parois abruptes et dotée d’un approvisionnement sûr en eau en fait un lieu propice au développement d’une cité prospère. L’endroit n’est accessible que par un étroit sentier montagneux par le nord-ouest ou à l’est par un canyon d’environ 1,5 kilomètre de long et jusqu’à 200 mètres de profondeur, le Sîq, l’accès principal, qui, à son endroit le plus resserré, mesure seulement deux mètres de large.

Partager :